Point série et lunettes.

En gros, j’avais juste envie de venir ici un peu. C’est surement le fait qu’un des thèmes de l’examen de « culture générale et expression écrite » du BTS que je prépare en ce moment (et qui me vampirise (merci Hélène pour l’expression) ma vie entière, enfin quasiment) porte sur la communication et les révolutions numériques.

Du coup je me retrouve à trouver des mots comme blogroll, bloggeur, blogging (en gros la racine c’est blog). Et donc ça m’a donné envie.

J’ai réussi à me trouver une paire de lunettes absolument mignonnes comme tout, elles sont de la marque Framer’s. A ce que j’ai pu comprendre c’est une marque allemande qui commercialise des lunettes « fait-main » en utilisation des matériaux issus uniquement de productions communautaire (au sens de l’Union Européenne, of course). Donc bon, je contribue à rendre Angela contente.

(Pour ceux qui se posent la question, quand on tape « angela merkel sourire » sur google, dans les résultats image c’est quand même celle là la mieux.) (Y’en avais aussi une avec la magnifique chancelière tenant bien haut une pinte de bière, honnêtement, j’ai hésité.)

Et voilà les monstres, approuvées par ma maman. Donc tout va bien. (Oui ma mère est, je pense, une messie du bon gout (de temps à autre))

Photo du 25-02-13 à 15.42Elles sont énormes (mes wayfarer semblent minuscules à coté) et pas noire. Vous savez ce sorte de mouchetage étrange très typique des lunettes AHAH. Oui j’ai perdu mon mot, je ne sais pas. Enfin un peu fauve je ne sait pas. Que pentone viens m’aider sur ce coup là, merci!

Assez parler de lunettes, on va faire un point série. Je pense sérieusement avoir eu les yeux plus gros que le ventre. Avec les révisions pour le BTS je n’ai pas eu une seule seconde pour regarder les séries que je regardais déja. Alors de nouvelles? Si, une seule a réussi le crashtest: Community. Probablement une de mes meilleures découvertes série, même si elle perd un peu son souffle en ce moment, le départ de Dan Harmon est plus rude que prévu.

Voilà, j’ai fini mon petit étalage et grapillage de quotidien. A vous les studios ?

Untitled-1

 

Publicités

De l’utilité du blogging

Photo du 26-12-12 à 19.36 #2Les blogs et moi-même, c’est une longue histoire. Je faisais partie de cette génération de filles complètement absorbées par leur propre image et sous l’emprise de l’écho de leur propre narcissisme. Alors quand j’étais plus jeune, j’avais un (voire plusieurs) skyblogs. Je me prenais en photo chaque jour, avec quelques lignes pour accompagner. Je parlais de moi, de mes états d’âmes (ERIIIIC, oops, pardon), de ce que j’aimais, de ma vie. En gros.

C’était du blogging facile, à ma portée. Je n’avais aucune pression, je partageais, je me partageais. Comme une sous-pape de décompression journalière, ça me prenais que peu de temps mais m’aidais à me « développer » moi même. Mais justement aujourd’hui, le blogging est une réelle « activité » à part entière. L’influence des bloggeurs est devenue sans limite, réel outils marketing pour les marques et véritables relais d’informations leur fonction et leur but est de créer le buzz.

Le blogging, au départ véritable journal intime « voyeuriste » sur les internets, est devenu une vitrine marchande. Les bloggeurs sont les prescripteurs, et les lecteurs des moutons qui salivent et rêvent de consommer comme ces gens. Ces gens qui sont « comme nous ». Les blogs se sont spécialisés, comme le mien d’ailleurs, autour d’un seul thème traité en détail et avec professionnalisme.

Alors voilà, je ne sais pas si je suis une handicapée du cerveau mais je suis incapable de blogguer « sérieusement ». J’ai pourtant essayé au cours de cette année, sans grande réussite, passant des heures à m’acharner pour faire des photos « pro ». Et bah y’en a marre. Mon plaisir dans le blogging est de me partager (à nouveau), du coup je refuse de me limiter à un seul thème désormais. Je compte envisager cette espace de l’internet comme le mien. Un petit bout d’univers rien que pour moi, ou je pourrais faire autant de fautes d’orthographes, de photos floues, de posts inutiles qu’il me plaira.

Et si à tout hasard je suis lue, j’espère que vous apprécierez mon réel univers, et pas l’image lisse renvoyée par la majorité des bloggeuses d’aujourd’hui.
Untitled-1

Je ne fais rien, tout va bien.

Hola!

Juste histoire de dire que je ne suis pas morte. Je suis juste un peu submergée en ce moment.
Je dois finaliser mon rapport de stage, profiter un peu de mes vacances, préparer ma rentrée, tout ça tout ça.

J’ai plein de choses dont j’ai envie de vous parler, plein d’idées de vidéos.

J’attends la rentrée pour retrouver un rythme « normal », et me remettre dans le bain du blogging tout ça.

Je vous fait des bisous mes agneaux!

Untitled-1

I’m back baby.

(Ci dessus Hélène, la plus belle des sirènes tout ça tout ça)

Ca y est je suis enfin rentrée chez moi. Après 2 mois en Pologne et 1 mois chez mes parents, dont 2 semaines de job d’été. Et je suis joie de retrouver mon univers, mes petites affaires, mon dressing débordant, ainsi que tous les produits de makeup que j’ai du laisser de coté lors de mon départ pour la Pologne, faute de place (BOOK OF SHADOW, je pense à toi là, si si si, même avec tes papillons partout).

Un petit temps d’adaptation, histoire de reprendre ses marques, revivre seule à nouveau. Des tonnes de choses à faire. Du genre finir enfin mon mémoire de stage, m’inscrire enfin au permis, tenter de bronzer tant bien que mal et bien d’autres choses réjouissante du genre.

J’ai envie de rentrer dans une phase où j’avance dans ma vie. Me fixer des objectifs, comme une to do list, mais à plus long terme. Il faut aussi commencer à réfléchir à l’après BTS. Ce qu’on veux faire de sa vie, tout ça tout ça.

Le voyage en Pologne m’a ouvert les yeux sur tellement de choses qui ont chamboulé toute ma vision de mon « avenir » tel que je le concevais. Et plus j’avance, plus je me dit que je veux pouvoir faire quelque chose qui me passionne de ma vie. Et rien ne me rend plus hystérique que l’univers des cosmétiques. Superficielle ou pas, ça me rend gue-din comme disent les jeunes.

J’exposerais surement sur mon blog, du coup, le parcours du combattant, les délicieuses attente d’acceptation des dossiers, mes choix pour la poursuite d’étude tout ça. Au cas où, d’autre BA voulant bosser là dedans passent après.

Quoi qu’il en soit, je reprend les articles « sérieux » très prochainement. Je le promets gouzi gouzi.

Passez un bon été mes filous!

Untitled-1

Carmex, avec ton nom digne d’un abattoir bovin normand, tu ne passera pas par moi.

Qui chez les beautystas ne connait pas Carmex? Donnez les noms qu’on leur jette des pierres, mais surtout pas des tubes…

 Carmex c’est un peu l’équivalent américain de notre labello. Alors à force de voir les américaines et certaines youtubeuses s’en tartiner les lèvres, et ayant fini mon dernier tube du fameux labello, j’ai craqué et acheté un stick de Carmex à Rossman (surement la chose qui me manquera le plus une fois rentrée en France).

Je rentre mon sac à la main, avec des rêves fous en tête de lèvres douces, bien hydratés, prête à accueillir n’importe quel rouge à lèvre mat et à me protéger de la déshydratation intense. J’arrive, je déballe l’emballage frénétiquement en poussant des oooh ahhh. Car le tube est tout petit mimi, doté d’un SPF 15 et estampillé d’une mention « 1st us Pharmacist recommended Lip Balm ».

Je me dis chouette tout ca tout ca. Je m’en badigeonne une bonne couche, il est épais crémeux, l’odeur est assez spéciale (je trouve), bien gras. Bref rien de reboutant jusque là me direz vous. Et en quelques secondes, les lèvres qui brulent. Je regarde la composition et je lit « menthol », je me dit « c’est peut être l’effet mentholé un peu surpuissant américain, aller laisse lui une chance à ce petit tube ».

Une minute après c’est insoutenable, je connais cette sensation. Je fais ni plus ni moins, une allergie. Et merde.

 Je l’enlève donc d’un coup de mouchoir, et tape sur google « allergie carmex ». Oui et bien ça existe, et ca m’est arrivé. Et ça m’énerve. C’est tout pour aujourd’hui, un semi-coup de gueule d’une blogueuse qui a faillis se retrouver avec la bouche allergène de Pamela Anderson!

Et vous vous avez déjà testé Carmex? Dites moi que c’est tout nul que je sois pas trop triste!

Première semaine à Cracovie (youpi?!?)

Alors deux mises en garde pour commencer.
1 ne faites pas attention au titre tout pourri
2 cet article risque d’être probablement long, désordonné et que très peu intéressant (à part pour ma maman, j’espère que ma maman s’intéresse à tout ce que je dit, si elle ne le fait pas personne ne le fera je le crains!).

Alors bon on est déjà mercredi, et ça fait déjà depuis le 7 que je suis à Krakow, donc plus d’une semaine. J’ai déjà eu l’occasion de voir une infime partie de la vie Krakowite (je trouve ça jolie, mais je pense que je viens d’inventer un mot!).

Il y a plein de détails qui sautent au yeux quand on débarque dans cette ville.

La vétusté des tramways qui contraste avec les galeries et autres magasins ultra modernes, les polonais avec beaucoup de seins, les sublimes polonaises (qui sortent avec des mecs à mamelons, allez comprendre… c’est peut-être un symbole de fertilité, j’en sais rien), les « cabanes à pain » dans lesquelles pour 3 fois rien tu peut t’acheter un joli collier de pain (oui oui, comme les colliers de bonbon qu’on avait étant gosse mais avec des petites miches de pain), les innombrables personnes qui dorment toute la nuit sur les bancs du parc qui encercle la vieille ville (et quand tu sais qu’il y a quelques mois il faisait -27 tu te dit que c’est pas forcement le top), le fait que tout les magasins d’alimentation du centre sont ouvert 24/24 et que la galerie commerçante ne ferme aucun jour de la semaine (a tel point qu’un polonais a rit au nez de mon coloc en lui demandant « quoi?? mais pourquoi krakowska (la galerie) serait fermé demain? (dimanche)), et tout plein d’autres choses.

Puis après quand tu commence à faire tes premières courses, t’as des surprises. Les polonais aime le cochon, vraiment beaucoup. Tu en trouves sous toute les formes et aspects, tellement que tu sais plus ou donner de la tête. Mais quand tu cherche un lardon (va expliquer en polonais que tu veux des lardons… surtout que le  mot boczek désigne la poitrine de porc mais aussi les lardons, enfin bref). Alors du coup t’essaye de t’y retrouver grâce au conditionnement des produits. GRAVE ERREUR mon ami. Les pots typique de crème fraiche comme en France t’oublie, les céréales ne sont pas dans des boites en cartons mais dans des sachets en plastiques (qui font a la fois conditionnement et packaging, malinx le lynx). Revenons en à nos lardons, du coup il aiment tellement le cochon qu’ils mangent pas de bœuf, comme ça sans raison apparente. Peut-être qu’ils aiment pas? Pourtant ils croquent dans des bic macs comme vous et moi. Je peux donc dire adieu à cote de bœuf et autres bifteak jusqu’à mon retour en France. Mais c’est bon je tiendrais, je mange pas hallal.

Le plus rigolo, c’est de chercher les marques françaises dans les rayons du Carrefour (bien implanté en Pologne il me semble), Kefirek ou d’autre petits supermarchés. Il y en a, mais pas beaucoup en alimentation mais plus… (attention on y arrive)… en cosmétiques.

Les polonaises ont l’accès a une très large gamme de produits cosmétos de luxe du type Dior, Chanel, Guerlain… Mais aussi à d’autres petites merveilles.
En premier lieu on parle d’INGLOT non? si si aller on en parle.

Le seul INGLOT ou je me suis rendue jusqu’à maintenant est à la galerie KRAKOWSKA une sorte de centre commercial immense sur 3 étages avec à l’intérieur toute les marques occidentales que tu veux, mais aussi la petite boutique INGLOT. Bon c’est un peu le paradis de la beauty blogueuse je pense, t’as envie de tout acheter, et après tu regardes le prix. Et t’as envie d’en acheter deux fois plus. INGLOT en fait c’est une marque polonaise donc la qualité est comparable à MAC ou URBAN DECAY au niveau de leurs fards notamment. Ils sont en train de s’installer un peu partout dans le monde (je crois même qu’il y a une boutique sur la 5th avenue à NYC), sauf  que les coquins sont pas débiles. Ils ont adaptés leur prix à l’étranger. C’est à dire qu’en dehors de la Pologne les fards se vendent bien plus cher que dans ma (oui je dit ma maintenant, a force d’y aller tout les deux jours) petite boutique krakowite (et de deux). Donc bon, j’y suis allé, j’ai regardé, j’ai acheté. Dieu me le pardonnera.

Bon les photos ont une qualité pourrie mais je ferais une méga vidéo haul à la fin des deux mois donc no stress.

Donc voilà je suis rentrée, j’ai regardé tout les fards et je me suis dit « Camille t’as réussi a pas craquer pour une palette nude, la naked 2? pff jamais, fait toi donc une freedom palette avec des nudes » et c’est ce que j’ai fait. Au yeux d’un néophyte, j’aurais pu me contenter de la teinte et juste celle à droite, mais croyez moi j’ai fait une lourde sélection pour arriver jusqu’à 5. (la palette d’après c’était 10 il me semble, ca aurais fait trop je pense).

Ce à quoi j’ai rajouté deux petits rouges à lèvres en me tenant par le bras pour pas prendre des mattes (c’est bon j’ai tout ce qu’il faut de ce coté là). J’ai donc pris un corail pour changer, et un aubergine pour rester fidèle à la morticia adams qui sommeille en moi.

Et j’ai payé tout ça, environ 30 euros. Et j’ai essayé tout ça, et j’ai kiffé ma race. Mais ça j’en reparlerais dans un article/vidéo uniquement consacré à INGLOT ahha.

Autre spécificité de Krakow, les rossman a tout bout de rue, je crois que c’est allemand cette chose là. C’est le genre d’endroit ou tu peux acheter des cosmétiques, des trucs pour tes cheveux, de la lessive et même des pâtes bios (mais rien d’autre d’alimentaire, j’y comprend rien). C’est ce que j’ai fait. J’ai pris un peu au hasard en me fiant à mon instinct d’aventurière du glamour (ou pas) (mais surtout avec les dessins) (et en harcelant les vendeuses « what is it for pleeeeease tell me »). Donc je suis ressortie du Rossman avec un petit sac, le tout pour une 20aine d’euros, qui dit mieux?

Bon y’a des trucs que j’aurais pu acheter en france, c’est vrai. Le mascara collossal volume cat eye par exemple. Mais il était en promo, et j’ai le chopé à 6,30 donc environ 2-3 euros de moins qu’en France. Ou même le volume express powder machinchouette de got2b chopé à un peu plus de 4 euros. Mais le reste ahah, c’est des marques inconnues pour moi. J’ai pris un gel à sourcil de la marque WIBO, je pense que c’est polonais (1,8euros). J’ai pris une pierre ponce pour mes pinous toute rose meugnonne (40c) avec une crème pour avoir les pieds doux (1,10) ainsi que des masques à usage unique tous à 0,60 c l’unité.

Voili voilou c’est tout pour aujourd’hui les agneaux.