Tu fais quoi pour ta peau ? // Routine soin du visage

Aujourd’hui je viens vous présenter ma « routine » soin. Enfin, « routine » c’est un bien grand mot. J’ai quand même vachement de mal à m’astreindre à un rythme de soin régulier et j’ai plutôt tendance à observer ma peau et voir ce dont elle aurait besoin plutôt que de me lancer direct dans les grands travaux.

En ce qui concerne les produits, ils sont majoritairement disponibles en hypermarchés. Mais je pense commencer à intégrer des soins de parapharmacie ou au compositions un peu plus clean dès que je viderais mes bouteilles. A savoir que j’ai la peau plutôt normale et légèrement grasse sur la zone T (front, nez et menton), que je n’ai que rarement des gros boutons mais plutôt des points noirs sur cette même zone (mais rien de bien méchant).

22mai3

1 – Démaquillage

J’utilise plusieurs produits pour me démaquiller/nettoyer ma peau. Tout d’abord j’utilise soit le Démaquillant Intégral de chez Barbara Gould qui est un lait démaquillant très doux à l’odeur absolument divine sur un coton pour démaquiller mes yeux et mes cils en douceur, soit la Cleansing Light Oil de chez Kiko qui est une huile démaquillante à appliquer au doigts (enfin je préfère) quand j’ai un maquillage plus costaud sur les yeux.

Pour le visage je passe un coup de Démaquillant Intégral, puis j’humidifie mon visage et le nettoie avec la Mousse Nettoyante Onctueuse de chez Nivéa, formulée pour les peaux normales à mixtes. La mousse est vraiment agréable et fraiche et j’ai vraiment l’impression que ma peau est bien nettoyée après ça.

Démaquillant Intégral / Barbara Gould : 5,30 € les 200 ml
Mousse Nettoyante Onctueuse / Nivéa : 4,90 € les 150 ml
Cleansing Light Oil / Kiko : 6,90 € les 175 ml

22mai2

2 – Gommage

Non je ne vais pas faire un gâteau au yaourt avec ma Cassonade Saint Louis, je vais plutôt l’utiliser pour m’en faire un gommage. Eh oui, je n’ai pas ce qu’on peux appeler une peau sensible et j’ai les pores de la peau plutôt bien bouchés et resserrés (d’où les points noirs), du coup la meilleure méthode d’exfoliation que j’ai trouvé (qui en plus est économique), c’est la cassonade. Je la mélange (à la louche, j’ai pas de mesures précises) à un peu de miel et d’eau jusqu’à obtenir une petite pâte que j’applique sur peau humide.

Je fait ensuite un masque Pure Empreinte de chez Lancôme, à base d’argile blanche. Je le pose en fine couche uniquement sur la zone T et le laisse « sécher » (pas trop quand même, c’est de l’argile) environ 6-7 minutes. Il purifie assez bien ma peau et j’en suis très contente. Le prix est assez élevé mais on en utilise très très peu à chaque masque ce qui en fait donc un produit assez rentable.

Enfin, je passe un coup de lotion (d’ailleurs je saute souvent l’étape gommage après le démaquillage pour juste appliquer la lotion, puisque je ne me gomme pas tous les jours) Tonique Purifiant Incroyable Fraicheur de chez L’Oréal. Je viens tout juste d’en faire l’acquisition, sachant que ma lotion favorite (Purez Zone de L’Oréal) est définitivement introuvable dans la plupart des supermarchés que je fréquente.

Cassonade / Saint Louis (ahaha) : 2,15 € les 500 g
Masque Pure Empreinte / Lancôme : 40 € les 100 ml
Tonique Purifiant Incroyable Fraicheur / L’Oréal : 4,30 € les 200 ml

22mai1

3 – Crèmage

On passe au « crémage », même si je pense que le terme n’est pas approprié. C’est pour la beauté de la rime m’voyez. Alors rien de fou ici non plus, j’utilise le Soin de Jour PH 7 Hydratant Matifiant de chez Diadermine, que je n’aime pas d’amour mais qui fait plutôt bien le job. Pour le contour des yeux j’ai choisi le Contour yeux hydratant de Nectar of Nature, la crème est très fluide et vraiment très agréable à appliquer sur le contour de l’oeil.

Soin de jour PH7 Hydrantant Matifiant / Diadermine : 4,50 € les 50 ml
Coutour yeux hydratant / Nectar of Nature :  7,10 € les 15 ml

Publicités

Des cheveux lisses comme des baguettes // TIGI, L’Oréal Professionnel

Mystique

Quand je me suis coupé les cheveux courts sous les oreilles, je me suis retrouvée avec un réel problème de lissage. Mes cheveux sont, à en croire mes diverses recherches désespérées, mousseux et poreux. Du coup, ajouté aux ondulations naturelles de mes cheveux, les cheveux au carré sans dégradé ça donnait une espèce de coiffure en triangle de circulation très plat sur le dessus et très « touffu » (miam miam) sur le cou. En gros, c’était pas très chouli chouli.

J’ai donc décidé de me lisser les cheveux après chaque shampoing histoire de rendre la chose contrôlable, mais je ne voulais pas me tenter à re-bruler mes cheveux déjà bien échaudés des derniers mois que je leur avait fait subir (décolorations, mèches, tout ça tout ça).

Je me suis donc mise à la recherche de quelques produits qui pourraient m’aider à remonter la pente en empêchant d’abimer mes cheveux (oui je visualise cette coupe courte comme le fait d’être tomber au fond d’une crevasse de la honte et de devoir m’en sortir à coup de descente en rappel tout ça). Et j’en ai trouvé deux qui facilitent/améliorent le lissage tout en apportant un minimum de protection à mes pauvres cheveux. Et comme je viens de les finir (quasiment en même temps, héhé), autant vous en parler un petit peu.

SERUM DE LISSAGE / LISS ULTIME REFLEXIUM / L’OREAL PROFESSIONNEL

21mai3

Cette huile thermolissante Liss Ultime Reflexium fait partie de la gamme violette de L’Oréal Professionnel, la gamme lissante donc. Elle promets de:

∗ Créer un bouclier anti-casse thermo-résistant
∗ Faciliter le lissage et de maximiser la brillance
∗ Faciliter le brushing sur les cheveux secs indisciplinés
∗ Réduire du volume

Je l’ai utilisée pendant 6 mois sur cheveux humides, juste après le lavage et juste avant de me sécher les cheveux au sèche-cheveux, et déjà premier plus: elle permets de bien démêler les cheveux sans en perdre trop (ce qui évite de regarder ton lavabo en agitant un mouchoir blanc imbibé de larme en disant adieux à tes cheveux sans vie). Le lissage est plus facile et les cheveux se placent bien plus facilement au sein de ma tignasse que sans. Cependant, elle alourdit énormément les cheveux. Ce qui est bien pour des cheveux comme les miens (épais, secs, mousseux, à-l’article-de-la-mort, etc) mais je ne la conseillerais pas pour des cheveux fins.

La texture est assez spéciale, très « siliconné » (en même temps je pense que c’est l’ingrédient principal de cette petite mixture). Je sais que j’avais dit que j’arrêtais les silicones blablabla, mais vu les problèmes que je rencontre les silicones et leur pouvoir alourdissant restent mes meilleurs amis jusqu’à ce que mes cheveux poussent. Bref, la matière pénètre assez vite sur des cheveux essorés, et le flacon-pompe distribue la bonne dose de produit. Parfait donc!

Prix :  13,30 € sur Mastercoiff

SPRAY PROTECTEUR / SLEEK MYSTIQUE CATLWALK COLLECTION / TIGI

21mai6

 Ce spray est le premier produit que je teste chez TIGI et je dois dire que je suis plutôt satisfaite, et que je ne comprend pas pourquoi les produits de cette marque ne sont que peu distribués en France à part chez quelques coiffeurs et grossistes ou évidemment sur les internet.

Ce spray fait donc partie de la gamme « Sleek Mystique Catwalk » de TIGI et ce petit produit nous promets de:

∗ Résister à des températures allant jusqu’à 230°C
∗ Prévenir la perte d’hydratation
∗ Eliminer les frisottis

Je l’ai donc également utilisé pendant 6 mois, avant chaque lissage, sur cheveux secs. C’est d’ailleurs parce que je cherchais un protecteur de chaleur utilisable sur cheveux secs que j’ai pris celui-ci.

J’adore l’odeur de ce spray, et je crois bien que les parfums agréables et originaux sont une particularité des produits TIGI. Celui-ci n’échappe pas à la règle avec son odeur de laque légèrement fruitée qui reste un peu dans les cheveux. La brume se diffuse très bien, mais le mieux est quand même de pulvériser d’assez loin afin d’avoir la même quantité de produit partout et ensuite passer un dernier coup de brosse avant de se lisser les cheveux.

Concernant la protection je la trouve plutôt bonne, mais le vrai avantage de ce produit c’est qu’en aidant au lissage il permets de réduire la température de son fer à lisser sans pour autant minimiser le résultat. Du coup avec ce produit je lisse facilement mes cheveux plutôt épais à 190/200° maximum, et je les retrouve lisses, doux et soyeux. En plus cela me permets de garder l’aspect lisse plus longtemps et donc d’espacer les passages du lisseur. Tout bon donc je m’avoue complètement convaincue par ce produit et je pense réinvestir dedans puisqu’il doit me rester 2/3 sprays.

Prix : 15,20 € sur Mastercoiff

I feel naked // Free Palette Inglot

L’année dernière j’ai passé deux mois en Pologne, sainte patrie de la marque Inglot. Cette marque est largement connue et distribuée en Pologne, à Cracovie il devait y avoir pas moins de 3-4 point de vente répartis sur les centres commerciaux de la ville. Je pense que tout le monde sur le petit monde de la blogosphère se rappelle de la « folie Inglot » qui a déferlé à cette même époque. Alors j’y suis allée, évidemment. Les boutiques sont très spacieuses, bien organisées et les vendeuses s’efforçaient du mieux qu’elles pouvaient de me conseiller en anglais. Très bonnes visites.

Du coup, au cours des deux mois j’ai fait l’acquisition de plusieurs produits dont je n’ai finalement jamais parlé ici. Je vais aujourd’hui réparer ma lourde erreur et parler de ma Free Palette 5 fards. Pour ceux qui ne le saurait pas, le concept de la Free Palette permet de disposer de plusieurs formats de palettes magnétiques vides que l’on peux remplir avec l’ensemble des fards proposés par Inglot. A savoir qu’on peux se confectionner des palettes uniquement de fards à paupière, de blush, etc ou alors des palettes mixtes avec plusieurs emplacements de tailles différentes.

PaletteInglot1

Ma palette de 5 fards, je l’ai fait un peu à la va-vite.Je l’avoue. Mon colloc me pressait pour sortir au plus vite de ce magasin qui, somme toute, n’avait que très peu d’intérêt pour cet individu de la gente masculine. Je l’ai composé avec des couleurs assez « nude ». Un beige, un brun clair, un bronze, un parme à légères paillettes dorées et un parme plus foncé.

La palette en elle même est plutôt esthétique et pratique. Avec ces 4 aimants, le « slide » transparent ne risque pas de se barrer au moindre choc, contrairement à ce que je craignais. Concernant le prix, les produits Inglot sont proposés à des prix imbattables en Pologne, bien que je ne m’en rappelle plus (comment ça je sers à rien?).

Paletteinglot4

Les fards quantà eux, sont très pigmentés. J’en ai choisi 3 mats, un métallique et un fard légèrement pailleté/irisé. Contrairement à ce que j’ai pu lire sur le net, je ne les trouve pas très poudreux. Pas plus que des fards urban decay par exemple. J’ai choisis les teintes suivantes  (de gauche à droite) :

MATTE 330 / MATTE 337 / PEARL 402 / DOUBLE SP. 460 / MATTE 378

L’objectif caché derrière tout ça était de me faire un équivalent personnel de la Naked d’Urban Decay, et finalement maintenant que j’ai les deux j’avoue me tourner plus vers la Naked pour ses fards clairs irisés (que je n’ai pas dans ma palette Inglot) et fini par oublier que j’ai des teintes vraiment magnifiques ici. Je parle surtout des 3 dernières qui sont sublimes ensemble ou même séparément en aplat sur la paupière mobile. Erreur que je pense rattraper très prochainement, moui moui.

Je reviens vite vers vous pour vous parler de ma palette de blush Inglot, qui elle me sert très régulièrement!

Signature

Shine so briiiiight // Baume pointes sèches de chez Lush

19mai1

« Shine so bright » c’est l’appélation britannique de ce baume pointes sèches de chez Lush que vous pouvez trouver sous le nom « de mille feux » en France. De ce petit baume dans son contenant en fer, je n’en attendais pas beaucoup. Je l’ai glissé dans mon panier lors de ma dernière visite chez Lush, attirée par son petit prix et la promesse de cheveux « renaissants de leur cendres » tel un phoenix flamboyant, ou Daenerys Targaryen sortant de sa casbah en feu avec 3 dragons dans ses bras. 

J’ouvre donc le pot chez moi, pensant tomber sur une texture crémeuse à appliquer sur les pointes, un peu comme un sérum. En réalité la texture se rapproche plus d’une cire qu’il faut faire chauffer avec le bout de ses doigts pour prélever la matière. Ca c’est quand ça ne te soule pas de tourner ton index à la vitesse d’un sèche linge dans le pot, sinon tu peux doucement approcher une flamme de briquet près de la cire, ye t’assouuuure ça marche aussi.

19mai2

Tu te retrouves donc avec du baume de mille feux sur le bout des doigts et tu l’applique sur les pointes abimées et les longueurs (si tu en la chance d’en avoir, pas comme moi). Il ne faut pas se fier à la texture, qui est assez grasse, elle est très très rapidement absorbée par les cheveux. 

Niveau résultat ça deviens assez impressionnant, après la première application les cheveux sont vraiment doux et donnent l’impression que, finalement, le beurre de karité et l’huile de coco ont bien fait leur job. Et au bout de plusieurs? Bah c’est génial, j’ai vraiment l’impression que depuis que je l’utilise mes cheveux sont plus forts, plus doux et les pointes paraissent moins desséchées. Tout bon donc!

19mai3

Du coup, j’en applique souvent, comme une sorte de nouveau tic. Ce pot en fer est toujours à portée de main, surtout que l’odeur de fleur d’oranger/néroli (d’après mes recherches ça serait strictement la même chose, mais je suis pas sûre d’avoir bien compris la page wikipédia consacrée au néroli) est assez agréable et on ne s’en lasse pas (tant mieux parce que je trouve l’odeur un peu persistante, comme la plupart des produits Lush) 

En conclusion, j’adore ce produit et n’hésiterais pas à la racheter quand je n’en aurais plus. Mais la quantité utilisée à chaque utilisation est tellement infime que je pourrais probablement enduire mes premiers cheveux blancs avec cette merveille (ou pas) (ou alors les oeufs frais de poules élevées en plein air contenus dedans auront complètement tournés et moisis et ça fera tomber mes cheveux et je serais chauve à 60 ans) (ou pas, encore).

 

Signature

Le point Vanilla Sky

J’ai quelques confessions (du genre cinématographiques) à faire. Je pense que l’épisode Guilty Pleasure de Glee m’est resté en tête quelques temps d’où la confession (CQFD, tout ça). (oui ceci est mon introduction)

Je suis naze en cinéma. Du genre je n’ai pas vu un nombre incalculable de films dit « cultes ». Du coup, je butine de découvertes en découvertes et quand un détail attire mon attention (un nom sympa, une affiche cool, un acteur, n’importe quoi en fait) je le regarde. Du coup j’ai eu l’occasion de tomber sur de nombreux navets et de vraies pépites. Comme Vanilla Sky. Qui est mon film préféré de tous les temps, sérieusement.

tumblr_mmdj2ji0zv1rrxpreo1_500

C’est un film avec Tom Cruise et Penélope Cruz adapté d’un film espagnol (Abre los ojos de Amenabar et Mateo Gil) où Penelope joue bah… le même rôle. Easy easy la Penélope! J’étais tombé dessus une première fois, et j’ai cru que c’était un navet, j’ai pas compris, j’étais pas dedans. Et puis je l’ai revu 2 ans plus tard, et là, la musique de fin du sigur ros à fait son petit effet et j’étais devenu un océan de larme et d’admiration pour ce film. Du coup, je l’ai regardé une 3ème fois. Et maintenant je dois en être 42543656 fois, au bas mot.

tumblr_m898vjffBI1rxbkjao1_500

Sérieusement, ce film pose, finalement, plus de questions qu’il n’en a l’air. C’est un de ces films où « tu comprend tout (ou pas) à la fin », vous voyez ce que je veux dire? Genre Le prestige ou Inception (dans le cas où tout le long du film tu a galéré à comprendre, comme moi). Et bah ça moi j’achète, it blows my mind.Untitled-1

 

Point série et lunettes.

En gros, j’avais juste envie de venir ici un peu. C’est surement le fait qu’un des thèmes de l’examen de « culture générale et expression écrite » du BTS que je prépare en ce moment (et qui me vampirise (merci Hélène pour l’expression) ma vie entière, enfin quasiment) porte sur la communication et les révolutions numériques.

Du coup je me retrouve à trouver des mots comme blogroll, bloggeur, blogging (en gros la racine c’est blog). Et donc ça m’a donné envie.

J’ai réussi à me trouver une paire de lunettes absolument mignonnes comme tout, elles sont de la marque Framer’s. A ce que j’ai pu comprendre c’est une marque allemande qui commercialise des lunettes « fait-main » en utilisation des matériaux issus uniquement de productions communautaire (au sens de l’Union Européenne, of course). Donc bon, je contribue à rendre Angela contente.

(Pour ceux qui se posent la question, quand on tape « angela merkel sourire » sur google, dans les résultats image c’est quand même celle là la mieux.) (Y’en avais aussi une avec la magnifique chancelière tenant bien haut une pinte de bière, honnêtement, j’ai hésité.)

Et voilà les monstres, approuvées par ma maman. Donc tout va bien. (Oui ma mère est, je pense, une messie du bon gout (de temps à autre))

Photo du 25-02-13 à 15.42Elles sont énormes (mes wayfarer semblent minuscules à coté) et pas noire. Vous savez ce sorte de mouchetage étrange très typique des lunettes AHAH. Oui j’ai perdu mon mot, je ne sais pas. Enfin un peu fauve je ne sait pas. Que pentone viens m’aider sur ce coup là, merci!

Assez parler de lunettes, on va faire un point série. Je pense sérieusement avoir eu les yeux plus gros que le ventre. Avec les révisions pour le BTS je n’ai pas eu une seule seconde pour regarder les séries que je regardais déja. Alors de nouvelles? Si, une seule a réussi le crashtest: Community. Probablement une de mes meilleures découvertes série, même si elle perd un peu son souffle en ce moment, le départ de Dan Harmon est plus rude que prévu.

Voilà, j’ai fini mon petit étalage et grapillage de quotidien. A vous les studios ?

Untitled-1

 

J’ai besoin de nouvelles lunettes.

Non pas que ma vue ai drastiquement changé en quelques mois. Mais si on remonte le temps, il y a même un an de ça je boudais à mettre mes lunettes, mettant même des lentilles le dimanche. Sauf que ça a pas raté, mes yeux sensibles, fragiles, bleus, pourris, fait de sucre (blablabla) ont un peu souffert. J’ai du retourner aux lunettes.

Mais comment appréhender la lunette quand tu la porte H24 et non plus épisodiquement (quand ton œil est rouge sang et que la conjonctivite ou l’orgelet (voire les deux en même temps, c’est cadeau) menacent). (Comment ça c’est un débat dont le monde s’en fou?) (comment ça y’a trop de parenthèses, what the fuck are you talking about mate ?). Tu peux envisager ta lunette la plus discrète possible, mais ça fait très Sarah Palin/assitante dentaire en plein dans sa crise de la quarantaine. Bof.

tumblr_lk6dum6vRw1qazkdco1_500

Ou alors tu peux l’envisager, comme je l’ai fait jusqu’à présent (je crois), comme un truc que tu peux t’approprier. Une sorte de prolongement de tes yeux. (Oui je compte insérer cette phrase hautement métaphorique dans mon autobiographie)

Je parle de lunettes qui se voient, qui sont jolies, qui sont cool et que t’as envie de te mettre sur le nez tous les matins. Pour le moment j’ai des espèce de wayfarer de hipster. Ni originales, ni trop classiques (plus personne ne mets de wayfarer depuis la chute de la tendance des lunettes sans verre), en gros je suis dans le semi-déni de la lunette.

Photo du 08-06-12 à 09.21

Mais j’ai besoin de nouveau. Un truc un peu plus bold que mon premier choix. Des lunettes qui font sérieuses (parce que faut pas déconner, j’étudie le commerce faut être crédible) mais qui en même temps apporte une petite touche de je-suis-une-hipster-mais-jamais-de-la-vie-je-dirais-que-c’est-vrai. Alors je cherche. Et j’ai même fait une petite sélection. Yep.

glasses